Institut de recherche biomédicale
     
    Vous êtes ici : Accueil / La Recherche / Développement, Reproduction, Cancer / Equipe C. Perret

    Oncogenèse des épithéliums digestifs

    •  

    Responsable

     

    Notre équipe cherche à comprendre les mécanismes qui régissent la différenciation épithéliale de deux tissus du tractus digestif, l’intestin et le foie et à identifier leur dysfonctionnement lors de la transformation tumorale. En particulier, nous nous intéressons au rôle de la signalisation Wnt/β-caténine dont l’activation aberrante est retrouvée dans l’essentiel des cancers coliques et un grand nombre de cancers du foie. Nos principales approches reposent sur l’utilisation de modèles murins et d’échantillons de tumeurs humaines.

     Thèmes de recherche

    Les travaux de l’équipe sont centrés sur deux tissus épithéliaux présentant une homéostasie très divergente, l’intestin et le foie. L’épithélium intestinal est soumis à un renouvellement incessant à partir d’un compartiment de cellules souches  qui  va donner naissance aux entérocytes et aux différentes cellules du lignage sécrétoire. Le foie est au contraire un tissu quiescent qui possède une grande capacité régénérative en réponse à  diverses lésions hépatiques. Cette régénération se fait à partir des cellules différenciées et plus rarement à partir de cellules progénitrices lorsque les hépatocytes ne sont plus fonctionnels. Nous avons  montré que la signalisation Wnt/β-caténine  joue un rôle duel dans le contrôle de l’homéostasie intestinale en régulant à la fois la prolifération et la différenciation du pool de cellules souches et confirmé le rôle « gatekeeper » du gène Apc dans la tumorigenèse intestinale. Nous avons identifié des mutations gain de fonction du gène CTNNB1 codant β-caténine, établissant pour la première fois un rôle de la signalisation Wnt/β-caténine dans la physiopathologie hépatique. Nous avons montré ensuite que cette signalisation jouait un rôle crucial dans l’homéostasie hépatique en contrôlant la zonation métabolique et proposé qu’Apc soit le gène « zonation-keeper » du foie.

    Deux axes sont développés dans l’équipe :

              Axe1 : Etude de l’homéostasie et oncogenèse de l’épithélium intestinal (Groupe B. Romagnolo).

              Axe2 : Etude de l’homéostasie et oncogenèse du parenchyme hépatique (Groupe S. Colnot, Groupe C. Perret).

     

     

     

    Publications marquantes

    Canal F, Charawi S, Grimber G, Houbron C, Drouet V, Colnot S, Terris B, Cavard C, Perret C. Generation of Mice with Hepatocyte-Specific Conditional Deletion of Notum. PLoS One. 2016, 11(3):e0150997

    Lévy J, Cacheux W, Bara MA, L'Hermitte A, Lepage P, Fraudeau M, Trentesaux C, Lemarchand J, Durand A, Crain AM, Marchiol C, Renault G, Dumont F, Letourneur F, Delacre M, Schmitt A, Terris B, Perret C, Chamaillard M, Couty JP, Romagnolo B. Intestinal inhibition of Atg7 prevents tumour initiation through a microbiome-influenced immune response and suppresses tumour growth. Nat Cell Biol. 2015, 17(8):1062-73.

    Gougelet A, Sartor C, Bachelot L, Godard C, Marchiol C, Renault G, Tores F, Nitschke P, Cavard C, Terris B, Perret C, Colnot S. Antitumour activity of an inhibitor of miR-34a in liver cancer with β-catenin-mutations. Gut. 2016 Jun;65(6):1024-34.

    Dahmani R, Just PA, Delay A, Canal F, Finzi L, Prip-Buus C, Lambert M, Sujobert P, Buchet-Poyau K, Miller E, Cavard C, Marmier S, Terris B, Billaud M, Perret C. A novel LKB1 isoform enhances AMPK metabolic activity and displays oncogenic properties. Oncogene. 2015, 34(18):2337-46

    Gougelet A, Torre C, Veber P, Sartor C, Bachelot L, Denechaud PD, Godard C, Moldes M, Burnol AF, Dubuquoy C, Terris B, Guillonneau F, Ye T, Schwarz M, Braeuning A, Perret C, Colnot S T-cell factor 4 and β-catenin chromatin occupancies pattern zonal liver metabolism in mice. Hepatology. 2014, 59(6):2344-57

     

    Actualités de l'équipe

    • Equipe labellisée LNCC (Ligue Nationale Contre le Cancer)  depuis 2005, membre LABEX Who am I ? depuis 2011, membre de SIRIC CARPEM depuis 2012 et membre du GDR Stem Cell Network depuis 2016.