Institut de recherche biomédicale
     
    Vous êtes ici : Accueil / La Recherche / Endocrinologie, Métabolisme, Diabète. / Equipe R. Jockers

    Equipe : Pharmacologie fonctionnelle et Physiopathologie des Récepteurs Membranaires

    •  

    Responsable :

     

    Les récepteurs membranaires sont à l’interface des environnements extracellulaire et intracellulaire et jouent un rôle crucial dans la communication cellulaire. Ils sont souvent organisés en complexes homo- ou hétéro-oligomériques qui répondent à une large variété de stimuli extracellulaires, et constituent la cible de la plupart des médicaments prescrits dans les maladies humaines. L’activation hormonale de ces récepteurs conduit au recrutement de protéines intracellulaires et au déclenchement d’évènements de signalisation dans la cellule. La réponse cellulaire peut varier suivant le contexte cellulaire et l’état physiopathologique de la cellule.

    Notre objectif est de comprendre le dysfonctionnement des récepteurs membranaires lié à des pathologies comme l’obésité, le diabète et la dépression dans le but de proposer par la suite de nouvelles stratégies thérapeutiques originales de traitement.                                            

     

     

     

    Thèmes de Recherche

     

    Les désordres mentaux et les maladies métaboliques (l’obésité et le diabète de type 2) constituent des problèmes majeurs de santé publique qui impliquent des défauts dans la fonction de récepteur membranaire. Cibler les récepteurs ou les protéines qui interagissent avec ces récepteurs sont des stratégies prometteuses pour le traitement de ces maladies. Dans ce but, notre équipe étudie deux familles de récepteurs membranaires: la famille des récepteurs de la mélatonine (MT1, MT2, GPR50) et d’autres récepteurs appartenant à la superfamille des récepteurs couplés aux protéines G (http://www.gdr3545.com/) et les récepteurs de la leptine qui appartiennent à la famille des récepteurs de cytokine.

     

    Notre équipe, d’origine internationale, utilise des approches pharmacologiques, endocrinologiques et protéomiques pour comprendre la fonction des récepteurs de la mélatonine et de la leptine et évaluer leur potentiel thérapeutique. Dans cet objectif, nous développons des techniques innovantes telles que le BRET (« Bioluminescence Resonance Energy Transfer ») et le TR-FRET (time-resolved fluorescence resonance energy transfer). Ces méthodes  sont complétées par des techniques de transfert de gène lentiviral et des modèles d’animaux.

     

    Nous travaillons sur les thèmes de recherche suivants :

    A) L’oligomérisation des récepteurs de la mélatonine et l’impact de l’oligomérisation et des complexes associés aux récepteurs sur la fonction des récepteurs.

    B) L’identification et la caractérisation des partenaires d’interaction des récepteurs de la mélatonine

    C) La famille des récepteurs de la mélatonine et les désordres mentaux

    D) Le rôle des récepteurs de la mélatonine dans les maladies métaboliques

    E) L’interaction leptine - récepteur

    F) La modulation de la fonction du récepteur de la leptine par endospanines

    G) Le transport de la leptine dans le cerveau

    H) Les hormones gastro-intestinales et le contrôle de la prise alimentaire

     

    Publications Marquantes

     

    Bonnefond A*, Clement N*, Fawcett K, Yengo L, Vaillant E, Guillaume JL, Dechaume A, Payne F, Roussel R, Czernichow S, Hercberg S, Hadjadj S, Balkau B, Marre M, Lantieri O, Langenberg C, Bouatia-Naji N, MAGIC, Charpentier G, Vaxillaire M, Rocheleau G, Wareham NJ, Sladek R, McCarthy MI, Dina C, Barroso I, Jockers R* & Froguel P*.  Rare MTNR1B variants impairing melatonin MT2 receptor function contribute to type 2 diabetes. Nat Genetics, 44:297-301 (2012) (* equal contributions).
    Highlight in « Faits scientifiques 2012 » of Inserm.

    Baba K*, Benleulmi-Chaachoua A*, Journé AS, Kamal M, Guillaume JL, Dussaud S, Gbahou F, Yettou K, Liu C, Contreras-Alcantara S, Jockers R*, Tosini G*. Heteromeric MT1/MT2 Melatonin Receptors Modulate Photoreceptor Function. Science Signaling, Oct 8;6(296):ra89, (2013). (* equal contributions).
    Comment in: « Editor’s Choice » Science, 342 :535 (2013)

    Balland E, Dam J, Langlet F, Caron E, Steculorum S, Messina A, Rasika S, Falluel-Morel A, Anouar Y, Dehouck B, Trinquet E, Jockers R, Bouret SG, Prévot V. Hypothalamic tanycytes are an ERK-gated conduit for leptin into the brain. Cell Metabolism, 19 :293-301 (2014).

    Vauthier V, Swartz T, Chen P, Roujeau C, Pagnon M, Mallet J, Sarkis C,  Jockers R and Dam J. Endospanin 1 silencing in the hypothalamic arcuate nucleus contributes to sustained weight loss of high fat diet obese mice. Gene Therapy, 21:638-44 (2014).

    Ferré S, Casado V, Devis LA, Filizola M, Jockers R, Lohse MJ, Milligan G, Pin JP Guitart X. G Protein-Coupled Receptor Oligomerization Revisited: Functional and Pharmacological Perspectives. Pharma Rev, 66:413-434 (2014).

     

     Actualités de l'équipe

     

    • Récompenses

    1. Label « Equipe de la Fondation pour la Recherche Médicale » en 2013

    2. Lauréate 2012 du programme ANR jeunes chercheurs - Julie Dam

    •  Réseaux

    1. Membre du Labex «Who am I ?». Who am I? est un groupe pluridisciplinaire dont le projet de recherche est axé sur l’origine de l'identité

    2. Membre du DHU (Département Hospitalo-Universitaire) “AUTHORS” «Maladies hormonales et auto-immunes» créé en 2013

    3. Direction du Groupement de Recherche GDR-3545 “RCPG-Physio-Med”.
    Le GDR-3545 sur les “Récepteurs couplés aux protéines G : de la physiologie aux médicaments (RCPG-Physio-Med)” a été créé en 2012 par le CNRS (http://www.gdr3545.com)

    • Multimédia, vulgarisation scientifique, Fondations

    1. Pint of Science, festival de science pour le grand public (19mai 2014):
    « Quand nos hormones s’affolent: mieux comprendre les dérégulations du métabolisme, l’obésité et le diabète »
    « Corriger la résistance à la leptine pour combattre l'obésité », J. Dam
    « La mélatonine et le diabète », R Jockers

    2. Interview pour « HORIZON » Magazine  de la Commission européenne sur « Obesity genes reveal why we eat too much » (J. Dam, R Jockers, EurOCHIP consortium Partner) (6 août 2014).

    3. Participation à la visite du « Conseil de surveillance » de la Fondation pour la Recherche Médicale (17 septembre 2014).

    4. Participation à la journée « Nutrition Métabolisme » dans le cadre des 50 ans de l'INSERM et de l'action « Les Chercheurs accueillent les Malades » (3 octobre 2014)

     

     

     



    Soutiens financiers