Institut de recherche biomédicale
     
    Vous êtes ici : Accueil / Formation / Soutenances de thèses / Rôle de la protéine mitochondriale UCP2 dans la leucémie

    Rôle de la protéine mitochondriale UCP2 dans la leucémie

    •  

     

     

    Tiphaine Sancerni

     

    Mardi 16 avril 2019 à 14H


    Salle de conférence Rosalind Franklin, 2ème étage
    Institut Cochin, 22 rue Méchain, Paris 75014



    Directrice de thèse :  Clotilde Alves-Guerra


     
    Département : Endocrinologie, Métabolisme, Diabète (EMD)

    Résumé de thèse :

    La protéine mitochondriale UCP2 est un transporteur membranaire, pouvant exporter les intermédiaires du cycle de Krebs à 4 carbones. Quand cette protéine est surexprimée dans des cellules de mélanome, elle réoriente le métabolisme cellulaire depuis la glycolyse vers la phosphorylation oxydative diminuant ainsi leur tumorigénicité. UCP2 est également présente dans les cellules immunitaires, contrôlant la prolifération des lymphocytes T activés et limitant la production des espèces réactives de l’oxygène des macrophages. Au cours de ma thèse, nous avons cherché à comprendre quel était le rôle de la protéine UCP2 dans un modèle de cancer immunitaire : les leucémies aiguës lymphoblastiques de type T (LAL-T). Nous avons travaillé in vitro sur 4 lignées de LAL-T et in vivo sur un modèle murin surexprimant Notch 1ICD. Nous avons pu montrer que la protéine UCP2 permet l’utilisation de la glutamine par les cellules cancéreuses, un nutriment primordial pour la survie et la prolifération des LAL-T. Lorsque l’on diminue la protéine UCP2, les LAL-T réorientent leur métabolisme vers la glycolyse. L’inhibition de la protéine UCP2 pourrait être une stratégie d’affaiblir les cellules LAL-T, celles-ci perdant leurs capacités d’adaptation à des contraintes métaboliques (comme lors de métastases ou de chimiothérapie).

     

    Mots clefs : UCP2, mitochondrie, leucémie aiguë lymphoblastique de type T, glutamine, cycle de Krebs