Institut de recherche biomédicale
     
    Vous êtes ici : Accueil / La Recherche / Infection, Immunité, Inflammation

    Département Infection, Immunité, Inflammation (3I)

    •  

    Direction : Florence NIEDERGANG

    Co-directions : Clarisse BERLIOZ-TORRENT & Agnès FOUET

     Le département Infection, Immunité et Inflammation couvre les domaines de l’immunité et des interactions hôte-pathogène au travers de l’activité de 17 équipes. En utilisant des approches moléculaires et cellulaires ainsi que des modèles animaux et des échantillons humains, nos équipes ont apporté des contributions majeures dans des découvertes récentes sur la biologie des populations cellulaires (cellules T et B, dendritiques, macrophages, neutrophiles) des systèmes immunitaires inné et adaptatif et leur rôle dans le cancer, les maladies autoimmunes, inflammatoires et infectieuses. Un autre axe majeur de recherche du département est l’étude de la biologie des pathogènes (virus, bactéries, parasites) et la compréhension des mécanismes qu’ils utilisent pour pirater les fonctions des tissus et cellules infectés.

    Plusieurs équipes développent des programmes visant à appliquer leurs recherches fondamentales en approches vaccinales, diagnostiques ou thérapeutiques. Les liens entre le département et l’Hôpital Cochin sont renforcés par la présence de quatre équipes dont les responsables ont d’importantes responsabilités cliniques, ce qui favorise le transfert et l’application des recherches.

    La « vie » du département 3I est ponctuée par des séminaires hebdomadaires, internes ou externes. Chaque année, le département organise le symposium « Institut Cochin-Miltenyi » qui fédère plus de 100 personnes sur des sujets d’actualité (Respiratory diseases en 2017, CAR-T cells en 2018, B cells en 2019).

    Ce département est très impliqué dans l’organisation d’activités de médiation scientifique tournées vers le grand public, comme les visites de laboratoires et les activités « portes ouvertes » lors de la « fête de la science », la visite des donateurs de Sidaction ou de la FRM ou des journées « portes ouvertes » de l’Hôpital Cochin.

     

    Principaux axes de recherche

    * Immunologie, des cellules immunitaires aux maladies :
    (Allanore - Batteux, Bourdoulous, Chiche - Burgel, Donnadieu, Hosmalin - Cheynier, Lucas, Niedergang, Randriamampita, Witko-Sarsat)

    Ces équipes posent des questions fondamentales sur la biologie (ontogénèse, homéostasie, activation, migration, signalisation, fonctions) des populations de cellules des systèmes immunitaires inné et adaptatif : cellules T et B, cellules dendritiques, macrophages et neutrophiles. Elles s’intéressent aussi à appliquer leur connaissance à des conditions pathologiques comme des infections (voir ci-dessous), le cancer (en particulier poumon et mélanome) et les maladies autoimmunes ou inflammatoires (sclérodermie systémique, vascularites, choc septique, mucoviscidose, etc).

     

    ** Microbes et hôtes :
    (Ariey, Arrieumerlou, Berlioz - Emiliani, Bomsel, Bourdoulous, Chiche - Burgel, Hosmalin - Cheynier, Lavazec, Matic, Margottin - Pique, Niedergang, Poyart - Fouet)

    De nombreuses équipes s’intéressent à la biologie des bactéries ou des parasites et la résistance aux drogues, ainsi qu’aux interactions entre les microorganismes et leurs hôtes. Un thème de recherche commun aux équipes du département est d’explorer les mécanismes utilisés par les microorganismes pathogènes pour détourner les fonctions des tissus et cellules infectés, en portant une attention particulière aux aspects de signalisation, trafic intracellulaire et dynamique du cytosquelette. La fonction de barrière épithéliale et endothéliale ainsi que la contribution des cellules phagocytaires sont également examinées in vitro, dans des modèles animaux et ex vivo. Les étapes de colonisation tissulaire, entrée cellulaire, réplication et devenir intracellulaire des microorganismes sont étudiées pour des microbes pathogènes tels que Plasmodium, Shigella, Salmonella, Neisseria et Streptococci.

    L’étude de la pathogénèse du Virus de l’Immunodéficience Humain (VIH-1 et 2) est un axe commun fort et historique de l’Institut Cochin. Plusieurs équipes du département dissèquent les étapes précoces et tardives du cycle viral réplicatif, caractérisent les facteurs de restriction viraux et l’échappement viral à cette barrière intrinsèque. La compréhension des mécanismes moléculaires gouvernant la latence virale et les réponses cytokiniques suite à une infection de populations cellulaires primaires est également un axe fort de ce département. Enfin, d’autres virus font l’objet de recherches par des équipes du département, comme le virus de l’immunodéficience simienne, le virus T-lymphotropique humain, le virus de la grippe et les rhinovirus humains.