Institut de recherche biomédicale
     
    Vous êtes ici : Accueil / La Recherche / Infection, Immunité, Inflammation / Equipe A. Hosmalin, R. Cheynier / Mécanismes d’action de l’IL-7 dans la muqueuse digestive

    Mécanismes d’action de l’IL-7 dans la muqueuse digestive

    •  

    Mécanismes d’action de l’IL-7 dans la muqueuse digestive

    Responsable du projet : Anne Couëdel-Courteille (MCU Paris Diderot)

    Contact : anne.couedel@inserm.fr - Téléphone : +33 1 40 51 65 41

    Objectifs

    Nos expériences réalisées chez le macaque en phase aiguë d’infection SIV (Ponte et al, 2017) montrent qu’il existe, dans la muqueuse intestinale, des cellules capables de répondre à l’IL-7 en produisant des chimiokines. Parmi les cellules du système immunitaire composant les muqueuses, certaines sont connues pour exprimer le récepteur à l’IL-7 (lymphocytes T, cellules présentatrices d’antigènes) et/ou pour leur capacité à produire des chimiokines. Cependant, de nombreux autres types cellulaires participent à l’architecture et au fonctionnement des muqueuses (cellules épithéliales, fibroblastes, cellules endothéliales et musculaires lisses des parois des vaisseaux sanguins et lymphatiques). Ces cellules sont également décrites comme pouvant exprimer le récepteur à l’IL-7 sous certaines conditions de stimulation et participent donc sans doute à l’activation de la réponse immunitaire muqueuse.

    Questions posées

    Nous cherchons maintenant à identifier les cellules de la muqueuse intestinale capables de répondre à l’IL-7 et à analyser leurs contributions aux migrations cellulaires observées dans la muqueuse intestinale suite à une stimulation par l’IL-7 in vivo.

     

     

    Voies de signalisation du récepteur à IL-7 dans des cellules stromales

    Responsable du projet : Magali Mas (MCU Paris Descartes)

    Contact : magali.mas@inserm.fr - Téléphine : +33 1 40 51 65 96

    Objectifs

    La voie de transduction de signal induite après stimulation du récepteur à l’IL-7 (IL-7R), bien décrite dans les lymphocytes T, aboutit, via l’activation des voies JAK/STAT et PI3K, à l’augmentation du métabolisme, à la stimulation de la survie et à la prolifération des cellules T, permettant ainsi une régulation fine de l’homéostasie de ces cellules. Cependant, la voie de transduction du signal induit par l’IL-7 dans les cellules stromales (cellules épithéliales, fibroblastes, cellules endothéliales et musculaires lisses des parois des vaisseaux sanguins et lymphatiques…) des tissus reste méconnue.

    Questions posées

    Nous explorons les voies de transduction du signal dans différents types de cellules stromales humaines et simiennes, en particulier les cellules endothéliales et les fibroblastes de l’intestin grêle.

     

    Composition du groupe

    remi.cheynier@inserm.fr - DR2- tel : +33 1 40 51 65 41

    anne.couedel@inserm.fr - MCU- tel : +33 1 40 51 65 41

    magali.mas@inserm.fr - MCU -tel: +33 1 40 51 65 96

    magali.rancez@inserm.fr - CRCN-tel: +33 1 40 51 65 14

    kader.abdel.sandouk@gmail.com- Doctorant -tel: +33 1 40 51 65 14

    benedicte.charmeteau@inserm.fr - TCE- tel: +33 1 40 51 65 96

    suzanne.figueredo@inserm.fr - AI- tel: +33 1 40 51 65 96

     

    Soutiens financiers

    Ces programmes sont soutenus par l’ANRS.

    Equipes du département