Institut de recherche biomédicale
     
    Vous êtes ici : Accueil / La Recherche / Infection, Immunité, Inflammation / Equipe C. Poyart, A. Fouet / Métagénomique et périnatatalité

    Métagénomique et périnatatalité

    •  

    Responsables du projet

    Claire Poyart et Asmaa Tazi

    claire.poyart@aphp.fr ; asmaa.tazi@inserm.fr 01 58 41 15 60 ; 01 40 51 64 55

     

    Objectif

     Dans le cadre de la prévention de l’infection néonatale bactérienne précoce et en particulier de l’infection néonatale à SGB, près de la moitié des femmes enceintes et des nouveau-nés reçoivent une antibioprophylaxie ou une antibiothérapie lors de l’accouchement en France et dans les pays industrialisés. Cette antibiothérapie peut avoir des conséquences à plus ou moins long terme sur l’établissement du microbiote, sa composition et le développement de l’immunité. Les objectifs de ce projet sont de déterminer par l’analyse de collections biologiques le microbiote associé à la colonisation par SGB ainsi que l’impact de paramètres environnementaux tels que l’administration d’antibiotiques et l’allaitement sur sa composition.

     

    Composition du sous-groupe

    Claire Poyart, professeur des universités – praticien hospitalier ; Asmaa TAZI, maitre de conférence universitaire – praticien hospitalier ; Julie GUIGNOT, chercheure; Gerald Touak, technicien.

     

    Questions posées

    -     Déterminer les signatures métagénomiques de la colonisation néonatale par SGB et en particulier par SGB CC-17 à 3 semaines et 2 mois de vie. Ceci permettra d’envisager de nouvelles approches préventives de l’infection néonatale tardive, notamment par une meilleure identification des nouveau-nés à risque et par la manipulation de la composition du microbiote intestinal.

    -     Evaluer l’impact des antibiotiques administrés pendant l’accouchement sur la flore vaginale maternelle et sur la composition et la fonction du microbiote intestinal néonatal. Des approches métagénomiques, métabolomiques et immunologiques sont utilisées pour corréler les signatures métagénomiques à diverses fonctions du microbiote.

    -     Identifier les communautés microbiennes vaginales associées aux complications de la grossesse et à l’infection néonatale. L’impact de la dysbiose vaginale et de la présence de pathobiontes sur la rupture prématurée des membranes chorio-amniotiques est étudié.     

     

     

    Publications marquantes et brevets

     

     

    Soutiens financiers

    Ce projet de recherche est soutenu par

    Grants: PRTS (DGOS-ANR)

    “StrepB17” (PI C. Poyart)

    FRM 2016, INSERM Microbiote 2016, INSPIRE 2017

     

    Equipes du département