Institut de recherche biomédicale
     
    Vous êtes ici : Accueil / La Recherche / Infection, Immunité, Inflammation / Equipe Y. Allanore, F. Batteux / Néoangiogène et polyarthrite rhumatoide (PR).

    Néoangiogène et polyarthrite rhumatoide (PR).

    •  

     

     

    Investigateur principal : Jérôme Avouac

    Contact : jerome.avouac@inserm.fr  Téléphone : +33 1 40 51 65 17

     

    Objectifs :

    La polyarthrite rhumatoïde (PR) est le rhumatisme inflammatoire chronique le plus fréquent. ll s’agit d’une maladie auto-immune à tropisme articulaire caractérisée par une inflammation chronique du tissu synovial appelée synovite. La synovite est responsable de douleurs et de gonflements articulaires qui touchent principalement les petites articulations, notamment les mains et les pieds. L’inflammation chronique synoviale conduit secondairement à des destructions du cartilage et de l’os sous-chondral. Ces destructions aboutissent à terme à des déformations articulaires à l’origine d’un handicap fonctionnel. Il est donc indispensable de débuter le traitement de la PR le plus tôt possible afin de prévenir l’apparition de ces dégâts structuraux. Les traitements actuels ciblent l’inflammation synoviale et systémique. Malgré ces progrès, environ un tiers des patients restent réfractaires à ces différentes biothérapies, du fait d’un échec primaire, ou du développement d’une résistance au traitement. Cette situation impose donc d’étudier de nouvelles pistes thérapeutiques.

    La membrane synoviale est le tissu cible de la PR et le premier site du processus inflammatoire conduisant à la formation d’un pannus composé de synoviocytes, de cellules inflammatoires et de nombreux néovaisseaux. Cette néoangiogenèse synoviale est un événement précoce et crucial permettant le développement et la progression de la synovite au cours de la PR. Les cellules endothéliales sont un des acteurs majeurs de ce processus d’angiogenèse synoviale.

    Notre objectif est d’identifier par des approches non biaisées (transcriptomique, protéomique) de nouveaux acteurs de l’angiogenèse synoviale à partir de l’étude de cellules endothéliales, issues de progéniteurs circulants, obtenues chez  des patients atteints de PR. L’expression de ces cibles est ensuite étudiée dans les cellules endothéliales, les synoviocytes, le sérum, le liquide articulaire et le tissu synovial des patients. L’expression ou l’activité de ces cibles est ensuite modulée par différentes approches afin d’étudier leurs effets sur les propriétés fonctionnelles des cellules endothéliales. L’effet de la modulation de l’expression ou de l’activité des différentes cibles d’intérêt est ensuite étudiée in vivo dans des modèles murins  de néoangiogenèse et d’arthrite au collagène.

    Notre ambition est de développer des biomarqueurs d’activité ou de sévérité de la PR et de développer des approches thérapeutiques innovantes ciblant la néoangiogenèse synoviale utilisées seules ou en combinaison avec les traitements conventionnels de la PR.

    Nous développons en parallèle une approche clinique et épidémiologique sur le développement d’une approche de médecine personnalisée dans la PR qui consiste à déterminer quel traitement est le plus adapté pour chaque patient afin d’optimiser les chances thérapeutiques, faciliter la prise de décision du clinicien et réduire les coûts de prise en charge.

    Personnels

    Yannick Allanore, PU-PH, MD, PhD, Lab director

    Jérome Avouac, MCU-PH, MD, PhD, Associate professor

    Sonia Pezet, technician

    Agathe Leblond, PhD student

     

    Financements

    • INSERM : ATIP/AVENIR Programme
    • Société Française de Rhumatologie
    • Fondation Arthritis
    • Bourse passerelle Pfizer
    • Appel d’offre interne Groupe Hospitaliser Cochin Paris Centre

     

    Principales publications

    Leblond A, Allanore Y, Avouac J. Targeting synovial neoangiogenesis in rheumatoid arthritis. Autoimmun Rev. 2017 Jun;16(6):594-601.

    Avouac J, Amrouche F, Meune C, Rey G, Kahan A, Allanore Y. Mortality profile of patients with rheumatoid arthritis in France and its change in 10 years. Semin Arthritis Rheum. 2017 Apr;46(5):537-543.

    Poiroux L, Allanore Y, Kahan A, Avouac J. All-cause Mortality Associated with TNF-α Inhibitors in Rheumatoid Arthritis: A Meta-Analysis of Randomized Controlled Trials. Am J Med. 2015 Dec;128(12):1367-73.

    Elhai M, Chiocchia G, Marchiol C, Lager F, Renault G, Colonna M, Bernhardt G, Allanore Y, Avouac J. Targeting CD226/DNAX accessory molecule-1 (DNAM-1) in collagen-induced arthritis mouse models. J Inflamm (Lond). 2015 Feb 8;12:9.

    Avouac J, Meune C, Chenevier-Gobeaux C, Dieudé P, Borderie D, Lefevre G, Kahan A, Allanore Y. Inflammation and disease activity are associated with high circulating cardiac markers in rheumatoid arthritis independently of traditional cardiovascular risk factors. J Rheumatol. 2014 Feb;41(2):248-55.

    Jodon de Villeroché V, Avouac J, Ponceau A, Ruiz B, Kahan A, Boileau C, Uzan G, Allanore Y. Enhanced late-outgrowth circulating endothelial progenitor cell levels in rheumatoid arthritis and correlation with disease activity. Arthritis Res Ther. 2010;12(1):R27.

    Avouac J, Allanore Y. Cardiovascular risk in rheumatoid arthritis: effects of anti-TNF drugs. Expert Opin Pharmacother. 2008 May;9(7):1121-8.

    Avouac J, Uzan G, Kahan A, Boileau C, Allanore Y. Endothelial progenitor cells and rheumatic disorders. Joint Bone Spine. 2008 Mar;75(2):131-7.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Equipes du département