Institut de recherche biomédicale
     

    Myogenèse embryonnaire.

    •  

     

     


    * Mise en place du destin myogénique des cellules embryonnaires, et mise en place de la diversité des types de fibres musculaires. Il est connu, que chez l’embryon, les cellules pluripotentes issues du mésoderme vont être commises dans la voie myogénique par l’activation de gènes de détermination myogénique de la famille « Myogenic Regulatory Factor » (MRF). Comment une cellule embryonnaire acquière-t-elle un destin myogénique ?


    Etudes en cours :

     

    Modes d’acquisition du destin myogénique au cours de l’embryogenèse (P. Maire, F. Le Grand) :

     

     

    Les protéines de la famille LEF/TCF qui sont activées par la voie Wnt/beta-caténine (canonique) et les protéines SIX qui sont exprimées par les cellules progénitrices pluripotentes avant les MRFs ont-elles un rôle dans l’acquisition du destin myogénique par ces cellules ? Nous caractérisons la fonction des protéines SIX, de leurs cofacteurs et de la voie Wnt/beta-caténine dans les évènements qui permettent aux cellules du dermomyotome somitique de s’engager dans la voie myogénique. Par des approches perte- et gain-de-fonction chez l’embryon nous définirons le phénotype somitique à l’échelle cellulaire et caractériserons les mécanismes moléculaires responsables de ces changements phénotypiques.

     

     

     maire1

     

     

    Schéma montrant l’implication de la perte de la protéine APC (régulateur de la vioie Wnt canonique) dans les cellules du dermomyotome somitique, dans l’acquisition de leur identité cellulaire. En absence d’APC, les cellules embryonnaires du dermomyotome sont incapables de progresser dans les voies de détermination myogénique ou dermique, et se maintiennent à l’état de cellules souches indéterminées. 

     

     

     

    * Une épistasie entre les gènes Eya et Six a été observée au niveau somitique chez l’embryon, les protéines SIX et EYA étant nécessaires pour activer l’expression du gène Pax3. Le gène Pax3 est requis pour la transition épithélium-mésenchyme au niveau du dermomyotome, et les gènes Pax3/7 sont requis pour la genèse des CSM au cours de l’embryogenèse.

     

     
    Etudes en cours :


    Fonctions des complexes transcriptionnels SIX dans les lignages myogéniques  (P. Maire, F. Le Grand).
    Nous caractériserons les gènes qui sont activés chez l’embryon sous le contrôle des protéines SIX au cours de la transition épithélium /mésenchyme. Nous chercherons d’autre part à évaluer le rôle des différents gènes SIX exprimés dans le lignage myogénique dans la genèse des CSM au cours du développement. Nous préciserons enfin l’implication des différents gènes Six dans la genèse des muscles squelettiques craniofaciaux.

     

     maire2

     

    Coupe d’embryon à E9.5 au niveau d’un somite et montrant l’accumulation nucléaire de l’homéoprotéine Six1 (en vert) dans les cellules progénitrices pluripotentes du dermomyotome (DM) et dans les cellules qui se sont engagées dans la voie myogénique qui expriment le marqueur  Serca1 (en rouge) au niveau du nyotome (M).