Institut de recherche biomédicale
     

    Rhabdomyosarcomes

    •  

        * Les rhabdomyosarcomes sont des tumeurs de l’enfant, et présentent des caractéristiques des cellules myogéniques, puisque ces cellules expriment les gènes Myf5, Myod et myogenine, mais ces cellules n’ont pas la capacité de fusionner et prolifèrent. On distingue les rhabdomyosarcomes alvéolaires (ARMS) qui proviennent de translocation  2 ;13 ou 1 ;13 qui juxtaposent le gène FKHR avec soit le gène PAX3 soit le gène PAX7, et les rhabdomyosarcomes embryonnaires (ERMS) qui ne sont pas associés avec un réarrangement chromosomique unique. L’origine cellulaire de ces rhabdomyosarcomes n’est pas encore clairement établie. Une des voies de signalisation altérée dans les ERMS est la voie SHH/PTCH/GLI1. D’autre part, la surexpression du gène SIX1 est responsable du caractère invasif/métastasiques des RMS.

     

    Etudes en cours

     

     

    Facteurs de transcription Gli et rhabdomyosarcomes (JP Concordet).

     

    Nous nous intéressons à l’importance des facteurs de transcription Gli dans les rhabdomyosarcomes. En effet, une analyse des transcriptomes des spécimens tumoraux de patients (réalisée dans le cadre du programme CIT coordonné par O Delattre, Institut Curie) nous a indiqué que les protéines Gli jouent vraisemblablement un rôle essentiel dans le développement des rhabdomyosarcomes. Pour aborder cette question, nous développons des approches de modification dirigée des gènes Gli par recombinaison homologue. Nous avons mis en place une plateforme de production de nucléases artificielles qui rendent maintenant cette approche possible dans la plupart des systèmes expérimentaux. Ces nouveaux outils seront en particulier précieux pour l’identification des gènes cibles des facteurs de transcription Gli et l’étude de la régulation de leur activité. Nous espérons pouvoir ainsi contribuer au développement de meilleurs inhibiteurs des facteurs Gli pour le traitement des rhabdomyosarcomes et des nombreux autres cancers dans lesquels ils sont impliqués.

     

    Réseaux de gènes sous le contrôle de Six1 dans les rhabdomyosarcomes métastatiques (P.Maire).

     

    Nous définissons le réseau de gènes sous le contrôle du gène Six1 dans les rhabdomyosarcomes invasifs par des expériences de ChIPseq, et comparerons ce réseau avec les réseaux de gènes sous le contrôle de Six1 dans une cellule satellite quiescente et activée, et dans une fibre musculaire adulte saine et atrophique, et dans des rhabdomyosarcomes non invasifs. Cette étude devrait permettre de mieux comprendre les rôles joués par Six1 dans différents contextes normaux et pathologiques, comme la transition épithélium mésenchyme, l’autorenouvellement des cellules souches musculaires et les gènes cibles de Six1 qui concourent au caractère métastatique.