Institut de recherche biomédicale
     
    Vous êtes ici : Accueil / L'Institut / Actualités / Équipe "Interactions microbiote/mucus dans les maladies inflammatoires chroniques"

    Équipe "Interactions microbiote/mucus dans les maladies inflammatoires chroniques"

    •  

    L'équipe "Interactions microbiote/mucus dans les maladies inflammatoires chroniques", dirigée par Benoit Chassaing, a rejoint le département Endocrinologie, Métabolisme, Diabète (EMD) de l'Institut Cochin début octobre 2019.

     

    Présentation générale de l’équipe 

    La recherche au sein de l’équipe interactions microbiote/mucus se concentre sur l’exploration du rôle du microbiote intestinal dans l’apparition de certaines maladies chroniques, avec un accent particulier sur l'inflammation intestinale et les dérégulations métaboliques. En utilisant des outils innovants, tels qu’un modèle reproduisant un microbiote miniature in vitro et des animaux axéniques (sans microbiote), nous étudions la régulation du microbiote intestinal et nous explorons les mécanismes par lesquelles un microbiote altéré peut entraîner des maladies inflammatoires chroniques.

     

    Quelles sont les récentes contributions de l’équipe ?

    • Stresseurs modernes du microbiote intestinal. Nous avons précédemment démontré que les émulsifiants alimentaires peuvent avoir un impact néfaste sur le microbiote intestinal, entraînant le développement d'une inflammation intestinale chronique et de maladies associées, telles que des dérégulations métaboliques et le cancer. Nous caractérisons maintenant les mécanismes sous-jacents, et en particulier la composante microbienne requise pour entraîner les effets néfastes liés à la consommation d'émulsifiant.
    • Modulation bénéfique du microbiote intestinal par immunisation ciblée. Nous avons récemment rapporté, dans Nature Communications, que l'administration de flagelline à des souris est suffisante pour induire une augmentation des anticorps anti-flagelline dans la muqueuse intestinale. Une telle immunisation contre la flagelline a donné aux animaux une protection significative contre l'inflammation intestinale, et nous étudions actuellement les moyens d'administrer de manière ciblée la flagelline à la muqueuse intestinale.
    • Interactions microbiote-virus. Au cours des dernières années, nous avons utilisé notre expertise acquise dans l'analyse du microbiote et la technologie gnotobiotique pour examiner comment le microbiote et ses produits affectent l'infection et l'immunité antivirale. Cela a donné lieu à plusieurs publications collaboratives importantes sur le virus de la grippe et le Rotavirus.

      

     

    Thi Thuy Hanh TONG, Benoit CHASSAING, Sabrine NAIMI, Charlène DAURIAT

     

    Soutiens obtenus pour l’installation de l‘équipe et pour ses travaux

     L'équipe « INTERACTIONS MICROBIOTE/MUCUS DANS LES MALADIES INFLAMMATOIRES CHRONIQUES » a obtenu, en 2019, une Starting Grant du Conseil Européen de la Recherche (ERC) pour soutenir ses recherches sur le rôle des bactéries associées au mucus dans le développement de maladies inflammatoires chroniques. Une Chaire d’excellence de l’Université de Paris permet à l’équipe de poursuivre le développement de ses recherches, notamment en permettant la mise en place d’une pièce pour souris axénique.

     

     

    Mots-clés associés : focus