Institut de recherche biomédicale
     
    Vous êtes ici : Accueil / L'Institut / Actualités / Projet 80 PRIME du CNRS : Florence Niedergang lauréate pour un projet de thèse interdisciplinaire sur la phagocytose

    Projet 80 PRIME du CNRS : Florence Niedergang lauréate pour un projet de thèse interdisciplinaire sur la phagocytose

    Projet 80 PRIME du CNRS : Florence Niedergang lauréate

    Le projet « PhagoChemiForce » porté par Florence Niedergang en collaboration avec des chercheurs de l’INC CNRS, est un des lauréats 2020 de l’appel à projet "80 PRIME" du CNRS (Projet de Recherche Inter-instituts Multi-Équipes). Ce projet à l’interface entre biologie, chimie et physique, apportera un éclairage sans précédent sur la complexité de la phagocytose médiée par de multiples récepteurs d'importance physiopathologique.

     

    Créé en 2019 par la Mission pour les initiatives transverses et interdisciplinaires (MITI) à l’occasion des 80 ans du CNRS, l’appel 80 PRIME promeut des projets de recherche multi-équipes impliquant au moins 2 instituts, pour soutenir et renforcer l’interdisciplinarité au CNRS au travers de 80 contrats doctoraux.

    Le projet « PhagoChemiForce - Disentangling phagocytosis complexity using chemically multiresponsive and deformable particles” sera mené par l’équipe de Florence Niedergang, en collaboration avec celles de Jacques Fattaccioli (Laboratoire microfluidique Institut Pierre Gilles de Gennes, CNRS UMR 8640, ENS, Sorbonne Université) et Jean-Maurice MALLET (Laboratoire des Biomolécules, CNRS UMR7203, ENS, Sorbonne Université)Le soutien 80-PRIME comprend également le financement d’un contrat doctoral pour 3 ans, à l’Institut Cochin.

     

    Le projet vise à démêler les étapes critiques de la phagocytose dans les macrophages en profitant d'une approche multidisciplinaire. Des gouttelettes d'émulsion déformables uniques seront recouvertes de nouveaux ligands fluorescents ciblant les récepteurs du mannose, et leur lien avec les récepteurs du complément. La liaison et le regroupement des récepteurs seront étudiés par FRET, et les forces générées par le phagocyte lors de la formation des phagosomes seront mesurées directement grâce aux déformations des goutelettes. De nouveaux régulateurs moléculaires de la phagocytose seront ainsi identifiés, pour des récepteurs phagocytaires d’importance physiopathologique. 

     

     

     

    Annonce de contrat doctoral : https://emploi.cnrs.fr/Offres/Doctorant/UMR8104-FLONIE-001/Default.aspx