Institut de recherche biomédicale
     
    Vous êtes ici : Accueil / L'Institut / Actualités / Une réactivation du thymus améliore le pronostic vital des patients Covid-19 en réanimation

    Une réactivation du thymus améliore le pronostic vital des patients Covid-19 en réanimation

    Étude menée par Rémi Cheynier et Stefano Marullo

    Une réactivation du thymus améliore le pronostic vital des patients Covid-19 en réanimation

     

    L’équipe de Rémi Cheynier, Stefano Marullo et des cliniciens de la clinique Ambroise Paré (Neuilly-sur-Seine) ont mené une étude chez des patients hospitalisés en réanimation pour forme grave de Covid-19 avec atteinte pulmonaire. De façon inattendue, cette étude a révélé une hypertrophie du thymus chez de nombreux patients, s’accompagnant d’une production accrue de lymphocytes T. Les patients avec un thymus hypertrophié et fonctionnel avaient un meilleur pronostic vital. Cette étude est publiée dans la revue Critical Care.

     

    Bien qu'une grande proportion de personnes infectées par le SARS-CoV-2 reste asymptomatique, ou présente un syndrome grippal peu sévère, certains patients peuvent développer des formes graves nécessitant une hospitalisation en réanimation.  Parmi les facteurs associés à un risque plus élevé de décès chez les patients infectés par le SARS-CoV-2 figurent l'âge et un faible nombre de lymphocytes circulants. Une lymphopénie importante est en effet fréquemment observée chez les patients atteints de Covid sévère et des modifications phénotypiques et fonctionnelles des lymphocytes T antiviraux ont été corrélées avec la sévérité de la Covid-19.

     Le thymus, organe producteur des lymphocytes T, subit une involution physiologique progressive avec l'âge. Cependant, chez le sujet âgé, de rares cas d’hyperplasie thymique sont rapportés au cours de maladies auto-immunes ou de cancers, ou sont observés en réponse à une lymphopénie profonde, associée ou non à une septicémie.

     

    Dans ce contexte, lors de l'évaluation initiale par tomodensitométrie thoracique des patients adultes admis en unité de soins intensifs pour Covid-19, les auteurs ont documenté une hypertrophie thymique dans de nombreux cas (thymic score). Par la quantification des cercles d'excision du récepteur des lymphocytes T (rapport sj/bTREC, marqueurs de la production de nouveaux lymphocytes T par le thymus), ils ont pu démontrer que l’hyperplasie thymique témoignait d’un thymus fonctionnel. L’activité thymique était inversement proportionnelle à la lymphopénie induite par l’infection et corrélée aux taux sériques d’interleukine-7.

     

    Une réactivation fonctionnelle de la thymopoïèse (mesurée par CT scan et quantification du rapport sj/bTREC) est observée chez une majorité des patients survivant d’une Covid-19 sévère.

     

     

     

    De par sa capacité à se réactiver et à produire massivement de nouvelles cellules T lors d’infections systémiques, le thymus participe donc, même chez l’adulte, à la réponse immune antivirale, sa réactivation étant associée à un meilleur pronostic chez les patients hospitalisés en unité de soins intensifs pour Covid-19.

     

    En savoir plus

    Cuvelier P, Roux H, Couëdel-Courteille A, Dutrieux J, Naudin C, Charmeteau de Muylder B, Cheynier R, Squara P, Marullo S. Protective reactive thymus hyperplasia in COVID-19 acute respiratory distress syndrome. Crit Care. 2021 Jan 4;25(1):4. doi: 10.1186/s13054-020-03440-1. 

     

    Contact chercheur