Institut de recherche biomédicale
     
    Vous êtes ici : Accueil / L'Institut / Séminaires / Le stress réplicatif chronique : une source d’instabilité génétique et d’inflammation

    Le stress réplicatif chronique : une source d’instabilité génétique et d’inflammation

    •  

    Séminaire de l'Institut Cochin

    Jeudi 21 février 2019 - 12h00 - Salle de conférence Rosalind Franklin, 2ème étage

     


    Philippe Pasero

    Institut de Génétique Humaine (IGH), CNRS et Université de Montpellier, France

     

     invité par Bernard Lopez

    Institut Cochin, 22 rue Méchain, 75014 Paris

     

    Résumé

     Le stress réplicatif est défini comme un ralentissement ou un blocage des fourches de réplication causé par une variété d'événements d'origine endogène ou exogène. Dans les lésions précancéreuses, ce stress est induit par la dérégulation d'oncogènes tels que Ras, Myc ou CycE. Il entraine des lésions de l'ADN et de l’instabilité génomique contribuant au développement du cancer. Le stress réplicatif représente également le talon d’Achille des cellules cancéreuses, qui est exploité par la plupart des médicaments utilisés en chimiothérapie pour cibler les cellules cancéreuses. Comprendre les causes de ce stress et caractériser les mécanismes par lesquels les cellules cancéreuses détectent et réagissent au blocage de la réplication représentent donc un défi majeur en biologie du cancer. Au cours de ce séminaire, je traiterai de ces trois questions, en mettant l’accent sur (i) les conflits de transcription-réplication en tant que source de stress réplicatif, (ii) les mécanismes d’adaptation favorisant la tolérance au stress et (iii) un nouveau lien entre le stress réplicatif et l’inflammation qui pourrait être exploité pour développer de nouvelles stratégies thérapeutiques combinant chimiothérapie et immunothérapie.
     

    Message à l'attention des personnes extérieures à l'Institut Cochin qui souhaitent venir écouter Philippe Pasero :
    merci d'envoyer vos nom, prénom, adresse professionnelle par mail à